jlwvautloaq-dustin-lee

Pensée à la UNE !

chercherlessentiel

« Chercher l’essentiel « 

(Daniel 12/12/2017)

L’un des buts recherché dans une vie c’est le confort. Le confort en possédant beaucoup d’argent, le confort en ayant un bon boulot, une belle maison, une belle voiture etc. Cependant, lorsqu’on traverse une maladie, un décès, une séparation ou d’autres diffcultés, ces choses tant convoitées passent au second plan parce qu’elles ne répondent pas à notre besoin d’être en paix. Si on n’a pas cette paix en nous malgré les diffcultés, c’est que l’on n’a pas encore trouvé ce qui est vraiment essentiel.

Dans ma sacoche, je n’ai pas beaucoup de place mais j’y mets tout ce qui est nécessaire dans mon quotidien. Téléphone, carte bleue, chéquier, un peu de monnaie, mes clés etc. Il y a aussi ce qui est secondaire mais qui prend tout autant de place ! Les cartes de fidélité, des chewing-gums, des vieux tickets de paiement de plusieurs mois, des prospectus ! De temps en temps, je fais du tri et ma sacoche devient d’un coup plus légère, j’oublie à chaque fois que le superflu, ça prend de la place… Je ne souhaite d’épreuves à personne mais si je devais trouver ce qu’on peut en ressortir de positif, je dirai qu’elles nous permettent d’ouvrir les yeux sur ce qui est essentiel dans notre vie et ce qui est secondaire.

Viens faire un tour sur notre page « le cd » et écoute les histoires de jeunes qui ont trouvé ce qui est indispensable dans une vie, et ce qui est superflu. Tu pourras grâce à Meg, Gaby, Karim, Tim, Tifanny (et bien d’autres) vivre à travers eux cette recherche et trouver la réponse à tes questions !

Télécharger la chronique de la semaine en pdf

Toutes les pensées à imprimer...

Recevoir la Chronique par mail

La pensée ResKP de la semaine

petitqqch

A toi d'en parler !

Notre objectif :

Au travers de cette page, nous avons souhaité mettre en contact des jeunes en souffrance avec des jeunes qui sont sortis de leur galère, mais aussi avec des professionnels formés. Les échanges ne sont pas publics comme sur un forum de discussion.

Notre équipe :

L’équipe est composée de jeunes ordinaires de 18 à 40 ans, d’une infirmière, de pasteurs, de personnes formées en relation d’aide.

Bienvenue sur la plateforme « En parler c’est parfois la clé » !

Tu as l'impression de te noyer dans tes problèmes ?

Tu aimerais en parler ?

Pourquoi en parler ?

ln portrait lightroom

Hélène a travaillé pendant 10 années comme infirmière scolaire dans un lycée. Elle nous partage son expérience.

« Au cours de mes années de travail au milieu de collégiens, lycéens et étudiants, j’ai vu passer à l’infirmerie des centaines de jeunes en grande souffrance. Certains venaient me partager leurs difficultés avec leurs parents, d’autres me racontaient qu’ils n’arrivaient pas à gérer leur consommation de produits (le cannabis surtout). J’en ai aussi beaucoup vu pour des crises d’angoisse, pour mal-être, harcèlement, anorexie, etc.  Un jour, j’ai même eu la triste nouvelle d’apprendre par la gendarmerie qu’un de nos élèves s’était ôté la vie. Pourtant il avait eu un suivi psychologique et même psychiatrique depuis des années… J’ai aussi rencontré des parents dépassés par la situation et en quête de conseils et de soutien. Mais l’une de mes observations pendant ces années de travail a été de constater que le partage d’expériences entre jeunes était parfois plus efficace que de longs messages de prévention fait par des adultes.  D’ailleurs, je me souviens d’une fois où j’avais invité une jeune de 19 ans en sevrage toxicomane afin qu’elle raconte son parcours auprès de jeunes de son âge. Ce jour-là, aucun d’eux n’est reparti de la même manière qu’il est arrivé. Et puis, j’ai aussi observé que les ados écoutent parfois plus les conseils de leurs amis que ceux de leurs parents. Je pense donc que le partage d’expérience entre pair est nécessaire. »

Je lutte avec les addictions.

addictions

Drogues, cannabis, tabac, alcool, pornographie, masturbation, jeux vidéos, etc. La liste pourrait être longue.

Tu as déjà essayé d’arrêter de fumer ou de boire etc, mais tu n’y arrives pas. Tu te sens complètement dépassé(e), tu ne sais pas à qui en parler et ou trouver de l’aide. Vincent, Anne, et Léa ont lutté avec ça aussi.

Nous sommes prêts à t’aider en  partageant notre expérience et en t’écoutant.

Je lutte avec des angoisses.

angoisses

Dépression, peurs, phobies ou idées noires sont ton quotidien ?

Tu n’en peux plus et tu as besoin d’en parler avec quelqu’un qui te comprend?

Tu es désespéré(e) et tu as l’impression de ne pas trouver d’issue à ton problème ?

Tu peux nous contacter,  plusieurs  sont passés par là. Ils ont connu les services de psychiatrie…certains ont pensé au suicide ! Ils te comprendront…en parler c’est parfois la clé !

Contacter un ResKP.

Je me sens rejeté(e).

rejet

Harcèlement à l’école, au travail, rejet,  abandon, perte d’estime de soi, mal-être …

Tu es concerné(e) par l’une de ces problématiques, tu n’arrives plus à te regarder dans un miroir, tu as honte de toi-même, l’anorexie, la boulimie, les scarifications, occupent tes pensées ?

Ne reste pas sans en parler. Guillaume, Mathilde, Mathias, Eloïse, Tifanny, Meg ou Cornélia sont prêts à t’écouter et à t’aider parce que nous savons combien ces situations sont difficiles à vivre…

J’ai subi un traumatisme.

trauma2

Tu as perdu un proche ? Tu portes les séquelles d’un accident ? Tes parents ont divorcé, tu as vécu la violence à la maison ?

Tu as vu des choses que tu n’aurais pas dû voir ?

Tu ne comprends pas pourquoi toutes ces souffrances, pourquoi ton handicap,  ta maladie, tes fausses-couches ?

Comme toi peut-être, Hélène, Isaac, Laura, Fayçal, Sandra et Thomas ont été en colère ou bien dans l’incompréhension.

Aujourd’hui, parce que nous sommes tous rescapés, nous avons à cœur d’aider ceux qui passent par ces mêmes épreuves.

J’ai été abusé(e).

viol_compressee

Attouchements, abus ou agressions sexuelles ou viol…

Voilà une liste d’ actes répréhensibles bien trop souvent gardés secrets par celles et ceux qui en sont les victimes.

Pourtant, beaucoup sont concernés et c’est peut-être ton cas.

Sandra, Cornélia et d’autres encore qui se sont tues à cause de la honte et d’une injuste culpabilité, ont décidé d’aller vers celles et ceux qui ont vécu ces mêmes souffrances.

Tu es dans ce cas ? Nous t’invitons alors à prendre contact avec nous pour pouvoir t’écouter et t’aider.

Contacter un ResKP.

J’ai juste besoin de parler.

parler

Heureusement tout le monde n’a pas de galère…

C’est tant mieux si c’est ton cas.

Toutefois, tu te poses quand même plein de questions sur la vie, pourquoi tu existes et t’aimerais en parler avec nous.

Pas de soucis, nous serions heureux de pouvoir t’aider et partager avec toi.