Une pensée ResKP pour en parler !

Les semaines passées...

Télécharger la dernière chronique

Toutes les pensées à imprimer...

Recevoir la Chronique par mail

Pensée à la UNE !

affronterepreuve

Affronter l’épreuve…

(Chris 05/2019)

Il est tentant de vouloir enfouir le négatif de nos vies. C’est ce que nous avons tendance à faire: « Convaincs-toi que tout va bien et tout ira ». Mais cette technique, assimilable à ce qu’on appelle la méthode Coué, trouve rapidement ses limites.

En voulant se mentir à soi-même, nous trouvons refuge dans le mensonge. Bien pire, le mal vécu nous ronge de l’intérieur alors que nous nous déclarons comme n’ayant aucune difficulté. Enfouie, camouflée derrière le masque de l’apparence, la tristesse causée par ce choc ressurgit épisodiquement voire régulièrement et nous nous trouvons comme dépourvus de tout recours. Dangereux n’est-ce pas ? Une fois n’est pas coutume. Nous vous rappelons qu’en parler, c’est parfois la clé !

J’aurais pu agir ainsi lors du décès de ma mère. C’était la personne à laquelle je tenais le plus. Nous étions si proche, presque « fusionnel». Alors, comprenez ce que j’ai ressenti à son décès ! Une profonde solitude, une perte de repère, de la tristesse. Je peux vous assurer que cette épreuve a été de loin la plus grande que j’ai eu à traverser. Tout seul, j’aurais sombré sans aucun doute. Alors, comment ai-je pu aller de l’avant suite à ce départ ?

Je suis un grand sociable. Cependant, lorsqu’il s’agit d’ouvrir son cœur je suis plutôt dans la réserve. Ce n’est pas pour autant que j’ai caché la réalité que je vivais. Il y a une personne à qui j’ai pu en parler sans problème. J’ai pleuré devant cette personne. J’ai pu exposer mes craintes, ma peine et me réfugier dans Ses bras. Et c’était si réconfortant ! Cette personne c’est Dieu. Il m’a écouté, m’a compris et m’a consolé. Il m’a donné une paix dans la souffrance.

Si tu passes par une période difficile, je t’invite à affronter l’épreuve avec Son soutien. « Il guérit ceux qui ont le cœur brisé et il panse leurs blessures » – dit la Bible.

 

et à méditer...

promessearcenciel

Mais pourquoi et à qui en parler ?

Hélène t'en parle...

ln3

« J’ai travaillé comme infirmière scolaire pendant 10 ans. Au cours de mes années de travail au milieu de collégiens, lycéens et étudiants, j’ai vu passer à l’infirmerie des centaines de jeunes en grande souffrance. Certains venaient me partager leurs difficultés avec leurs parents, d’autres me racontaient qu’ils n’arrivaient pas à gérer leur consommation de produits (le cannabis surtout). J’en ai aussi beaucoup vu pour des crises d’angoisse, pour mal-être, harcèlement, anorexie, etc.  Un jour, j’ai même eu la triste nouvelle d’apprendre par la gendarmerie qu’un de nos élèves s’était ôté la vie. Pourtant il avait eu un suivi psychologique et même psychiatrique depuis des années… J’ai aussi rencontré des parents dépassés par la situation et en quête de conseils et de soutien. Mais l’une de mes observations pendant ces années de travail a été de constater que le partage d’expériences entre jeunes était parfois plus efficace que de longs messages de prévention fait par des adultes.  D’ailleurs, je me souviens d’une fois où j’avais invité une jeune de 19 ans en sevrage toxicomane afin qu’elle raconte son parcours auprès de jeunes de son âge. Ce jour-là, aucun d’eux n’est reparti de la même manière qu’il est arrivé. Et puis, j’ai aussi observé que les ados écoutent parfois plus les conseils de leurs amis que ceux de leurs parents. Je pense donc que le partage d’expérience entre pair est nécessaire. »

Au travers de cette page, nous avons souhaité te mettre en contact des jeunes qui sont sortis de leur galère, mais aussi avec des professionnels formés en relation d’aide.

L’équipe est composée de jeunes ordinaires de 18 à 40 ans, d’une infirmière, de pasteurs, de personnes formées en relation d’aide. Nous sommes à ta disposition pour t’aider, ne reste pas seul(e), « En parler c’est parfois la clé » ! En plus c’est gratuit et confidentiel ! Quel que soit ton problème (addictions, angoisses, rejet, abus, problèmes de famille, harcèlement, solitude, anorexie, etc….) tu trouveras ici un lieu d’écoute avec des personnes bienveillantes qui ne te jugeront pas !

En parler, partager c’est aussi s’apercevoir que tu n’es pas seul(e), que d’autres s’en sont sortis et que c’est possible pour toi aussi !

Je contacte un ResKP.