Une pensée ResKP pour en parler !

Les semaines passées...

Télécharger la dernière chronique

Toutes les pensées à imprimer...

Recevoir la Chronique par mail

Pensée à la UNE !

cetteannee

Cette année j’ai décidé de…

(Hélène 16/01/2019)

Qui dit nouvelle année dit bonnes résolutions…cette année je vais faire du sport, je vais faire du régime, manger équilibré…Je ne sais pas si tu es comme moi, mais il m’est arrivée un bon nombre de fois de prendre des résolutions de ce type sans les tenir sur le long terme…

Au départ, tu es motivé mais plus le temps passe et moins tu tiens, voire pire tu abandonnes. Une année, j’avais pris la résolution d’aller à la piscine avec une collègue de travail mais quand il a commencé à faire froid, à pleuvoir, à faire nuit tôt, je n’avais plus envie de sortir et elle non plus d’ailleurs et petit à petit ma bonne résolution s’est noyée sous la démotivation.

Je me suis demandée pourquoi certains tiennent bon et pourquoi d’autres non. Il y a certainement plusieurs facteurs mais je me suis souvenu d’une histoire biblique. Celle d’un jeune homme appelé Daniel. Il est écrit que « Daniel résolu de ne pas manger les mets du roi ». Pourtant, on a bien essayé de le faire changer d’avis. Mais Daniel a tenu bon, mais pas tout seul. Il s’est associé à ses 3 fidèles amis et il a mis au défi ceux qui voulaient le faire manger, en leur disant qu’ils allaient voir qu’ils seraient en meilleure santé que tous ceux qui mangeraient les mets en question. Et ils ont eu raison ! Ils ont tenu bon…Ça me rappelle aussi l’expérience de la cacahouète faite au lycée avec des élèves pour tester leur résistance face à l’influence d’un groupe. La clé est peut-être là, prendre une résolution seul c’est courir le risque de ne pas la tenir. Mais la partager avec des personnes encourageantes est un bon atout pour résister. Car toute résolution demande de la résistance. On veut bien faire mais on est souvent tenté d’abandonner. L’expérience de la cacahouète mettait justement en évidence l’influence de notre entourage pour résister ou pour succomber. «Seul on va plus vite mais ensemble on va plus loin…»

Si donc tu as décidé de prendre une résolution, partage-la à des amis qui sauront te motiver pour aller jusqu’au bout et on en reparle dans quelques mois…

 

et à méditer...

janv_le_laisser_faire

Mais pourquoi et à qui en parler ?

Hélène t'en parle...

ln3

« J’ai travaillé comme infirmière scolaire pendant 10 ans. Au cours de mes années de travail au milieu de collégiens, lycéens et étudiants, j’ai vu passer à l’infirmerie des centaines de jeunes en grande souffrance. Certains venaient me partager leurs difficultés avec leurs parents, d’autres me racontaient qu’ils n’arrivaient pas à gérer leur consommation de produits (le cannabis surtout). J’en ai aussi beaucoup vu pour des crises d’angoisse, pour mal-être, harcèlement, anorexie, etc.  Un jour, j’ai même eu la triste nouvelle d’apprendre par la gendarmerie qu’un de nos élèves s’était ôté la vie. Pourtant il avait eu un suivi psychologique et même psychiatrique depuis des années… J’ai aussi rencontré des parents dépassés par la situation et en quête de conseils et de soutien. Mais l’une de mes observations pendant ces années de travail a été de constater que le partage d’expériences entre jeunes était parfois plus efficace que de longs messages de prévention fait par des adultes.  D’ailleurs, je me souviens d’une fois où j’avais invité une jeune de 19 ans en sevrage toxicomane afin qu’elle raconte son parcours auprès de jeunes de son âge. Ce jour-là, aucun d’eux n’est reparti de la même manière qu’il est arrivé. Et puis, j’ai aussi observé que les ados écoutent parfois plus les conseils de leurs amis que ceux de leurs parents. Je pense donc que le partage d’expérience entre pair est nécessaire. »

Au travers de cette page, nous avons souhaité te mettre en contact des jeunes qui sont sortis de leur galère, mais aussi avec des professionnels formés en relation d’aide.

L’équipe est composée de jeunes ordinaires de 18 à 40 ans, d’une infirmière, de pasteurs, de personnes formées en relation d’aide. Nous sommes à ta disposition pour t’aider, ne reste pas seul(e), « En parler c’est parfois la clé » ! En plus c’est gratuit et confidentiel ! Quel que soit ton problème (addictions, angoisses, rejet, abus, problèmes de famille, harcèlement, solitude, anorexie, etc….) tu trouveras ici un lieu d’écoute avec des personnes bienveillantes qui ne te jugeront pas !

En parler, partager c’est aussi s’apercevoir que tu n’es pas seul(e), que d’autres s’en sont sortis et que c’est possible pour toi aussi !

Je contacte un ResKP.